Verres progressifs

Le verre progressif permet de voir à toutes distances. Le passage de la vision de loin à la vision de près se fait progressivement de manière fluide et continue. C’est une solution universelle pour les presbytes.

 

Une solution universelle pour les presbytes

Qu’est-ce qui rend cette prouesse technologique possible ?
– C’est la courbure du verre qui va progressivement se resserrer entre la zone de vision de loin et celle de près.

Génial, non ?
– Oui, mais ce changement de courbure engendre systématiquement des zones floues sur les côtés (ce sont les lois de la physique qui les imposent). En fonction de la qualité du verre progressif, ces zones peuvent êtres plus ou moins importantes.

Sur les photos ci-dessous, les zones de vision nette sont représentées en violet-mauve. Dans le jaune la vision devient légèrement floue et dans le vert c’est vraiment très flou et gênant.

 

Verre très économique

L’image 1 représente un verre très économique. La vision de loin est correcte, par contre la vision intermédiaire ou de près est très étroite. Pour lire avec ce type de verre, il faut légèrement tourner la tête pour suivre le texte que l’on lit. Les zones vertes sont très présentes, ce qui, en plus de voir flou, engendrera des effets de tangage importants (impression d’être sur un bateau).

 

Verre haut-de-gamme personnalisé

L’image 2 représente un verre haut-de-gamme personnalisé. Ici les zones de vision nettes sont 5 à 6x plus larges, surtout en vision intermédiaire et de près. Les zones vertes sont très diminuées et poussées vers le bas, ce qui va rendre le verre très confortable. Parfois le porteur du verre progressif ne perçoit même plus les zones floues et a l’impression que son verre est net partout (ce qui n’est pourtant pas le cas, mais le flou est très discret).

 

Quel verre progressif pour quel usage ?

Pas tous les verres progressifs ne se ressemblent. Les zones de vision floue étant incontournables, il est possible de les répartir de manière différente dans le verre pour favoriser telle ou telle zone de vision nette. C’est important de savoir que le verre progressif est un compromis entre la vision de loin, intermédiaire et de près : impossible donc de voir très net et très large à toutes ces distances. Il faut choisir.

En fonction de l’anamnèse, qui va identifier les besoins visuels du porteur, l’opticien aura le choix entre différents designs de verres progressifs qui vont favoriser plutôt la vision de loin, intermédiaire ou de près.

 

Design hard
Vision de loin très dégagée

Ici la vision de loin est très dégagée. Ce verre sera idéal pour des porteurs qui conduisent beaucoup, sont souvent dehors et apprécient de voir très net au loin. Si parallèlement le porteur fait beaucoup d’ordinateur et/ou de travail de bureau, il conviendra de se procurer un équipement complémentaire, spécifique à cette activité.

Exemple de verres chez Lensworld: Vista
 

Design soft
Vision intermédiaire privilégiée

Ici la vision intermédiaire est privilégiée. Ce type de verre est idéal pour les porteurs qui passent beaucoup de temps à l’intérieur et par conséquent utilisent beaucoup la vision rapprochée. Il est également possible de voir net à l’extérieur mais le champ de vision est moins large : la vision sera légèrement floue sur les côtés.

Exemples de verres chez Lensworld: Nova UHD, Nova Plus

 

Design variable
Vision à toutes distances

Ce type de verre tente de satisfaire le porteur à toutes distances. Bien sûr pas à 100%, car c’est impossible. Toutefois le champ visuel est suffisamment large pour satisfaire une grande partie des besoins du porteur. Grâce à une méta analyse sur le comportement visuel de plusieurs milliers de personnes, le profil du verre sera adapté en fonction de l’âge du porteur.

Selon la statistique, les besoins visuels varient pour un quadragénaire, quinquagénaire, sexagénaire ou plus. La probabilité que le verre satisfasse le porteur devient dès lors plus pertinente.

Exemples de verres chez Lensworld: Shamir Intelligence

 

Conclusion

Le verre progressif est génial car c’est l’unique moyen pour le presbyte de voir net à toutes distances avec qu’une seule paire de lunettes. Toutefois il s’agit d’un compromis de netteté. Souvent il faut faire recours à une paire complémentaire pour des activités spécifiques (ordinateur, musique, conduite, sport, …).

La satisfaction du porteur de verres progressifs passe avant tout par une bonne anamnèse de l’opticien qui saura l’aiguiller sur le design de verre approprié à ses besoins.

Finalement les verres devront êtres parfaitement bien centrés par l’opticien. Vous pouvez choisir le meilleur verre : s’il est mal centré, votre regard sera en dehors des zones de netteté et vous verrez flou.

 
lensworld.ch

Rue de la Promenade 5
1630 Bulle